SAMEDI 13.08.2022


22h45 / Giufà

Ma que catzo, ragazzi?! Si vous veniez à être fatigués après les deux premiers jours du BeRock, Giufà saura vous redonner un dernier « shot » d’énergie, le samedi 13 août.

Le groupe sicilien alterne les genres, se permettant d’aller du Balkan beat au Klezmer, tout en conservant toujours un fort attrait pour des riffs de guitare sympathiques.

En mélangeant tout ceci, vous obtenez un cocktail dansant et festif irrésistible pour le public. Pour Guifà, les festivaliers ne seront pas de simples spectateurs, mais bel et bien une partie intégrante de leur « show ».

Comme le résume le programmateur d’une manifestation, Giufà, c’est « une explosion de sons, de couleurs et de joie ». Leur prestation à Paléo, en 2018, ne le dément pas. 

 

Avanti amici !!!

 


21h00 / Stevans

Un mélange pointu de sons électros et organiques, des chansons qui respirent le groove, la pop, l'électro et l'urbain, le tout enveloppé dans une empreinte musicale distinctement unique.

C’est peu dire que le répertoire de Stevans, né de la fusion des univers d’Yvan Franel et de Yann Secrest, est vaste. 

Le premier est un auteur-compositeur-interprète aux multiples influences. Quant au second, guitariste, il a été élevé au rock américain.

D'une belle simplicité, Stevans amènera les festivaliers dans son propre univers et leur donnera un besoin irrépressible de se mettre en mouvement.

Les mélodies sont entraînantes, le rythme des sons et des accords donnera l'énergie nécessaire au public pour la fin de la soirée.

 

Il faudrait un livre entier pour raconter tous les territoires que Stevans a déjà conquis.

 

A voir absolument ! 



00h30 / Waste

D’un vaste répertoire, on passe à un autre. Touche à tout, le groupe de reprises français Waste peut tout aussi bien jouer du rock, du funk, de la folk que de l'électro.

La liste de leurs références est (très) longue. Du vieux rock comme The Doors, The Beatles, The Rolling Stones, Led Zeppelin à la soul et funk comme Prince et Stretch, des années 1980 à l'électro de Daft Punk, LCD Soundsystem, MGMT ou encore The Chemical Brothers. 

Tiens, pendant qu’on y est, pourquoi pas un poil de hip-hop avec Gorillaz?

 

Ça sent le « finish » efficace !



19h30 / Gut's

L’objectif de Gut’s: conduire le public à l’effervescence. 

Pour ce faire, le groupe de rock lausannois s’appuie sur les caractéristiques de ses cinq membres. 

Pour commencer, comme l’indique son site internet, Gut’s profite « de la voix, du dynamisme et de la présence » de Freddy, le chanteur. 

Luca et ses solos de guitare « torturent les colonnes Marshall » pendant que Benjy « guide rigoureusement l’ensemble du groupe » à l’aide de ses « riffs rythmiques ». 

Enfin, Lulu s’occupe « de marteler la peau des toms avec hystérie » alors que Jonas, le bassiste, s’applique à créer « des lignes de basse vrombissantes ».

 

Les membres de Gut’s l’assurent: ils laisseront « leurs tripes » sur scène !

 



18h00 / Attic Foundation

Du reggae made in Neuchâtel. 

Ce jeune groupe, fondé en 2021, n’est jeune que par son année de naissance, tant il maîtrise son style.

Des musiciens aux vibes magiques et aux voix extraordinaires. Un condensé de ce qui fait un groupe de reggae.

 

On le sait, ça va être vraiment coool !!!